DépistaFest

Festival de
dépistage des ITSS

26 mai au 10 juin

MIEUX
FESSETOYER

Oh yeah. It’s that time of the year! Le Club Sexu t’invite à sa deuxième édition du DépistaFest, le seul festival de dépistage des ITSS au Québec. C’est l’occasion parfaite pour faire le soundcheck de ton entrejambe, juste à temps pour fessetoyer tout l’été.

Les fessetivaliers et les fessetivalières du DépistaFest ont des pratiques très variées et une manière unique de se déhancher au rythme des décibaises, mais leur but est le même : prendre leur pied en toute sécurité.

Bouge tes fesses, va faire ton test!

Prendre rendez-vous
26 mai au 10 juin

CHLAMYDIA LUPA • GONO AND THE GANG • LIL ASS • LADY PHILIS • SECRET SECRETIONS • LES INDÉTEC-TOUCHES
FULL DISCLOSURE • TIESTOÜPS ! L’HÉPATITE CULOTTE • KID CUNNI
DJ SAM PIQUE • CHLAM AND COLOUR MANOUNE FIVE • ÉDITH PAP TEST BOBETTES MARLEY • THE PILLS POPPERS • ET PLUS ENCORE

Les articles les plus récents

T’as envie de faire un peu de lecture? Voici un lien vers les articles du Club Sexu et des différents partenaires du festival qui abordent directement les ITSS et le dépistage. Des récits, des témoignages, des essais, des chroniques… Bref, t’en as pour toutes les shades de tes envies. Have fun là!

FAQ

Est-ce que je dois vraiment me faire dépister?

Vite de même, on pourrait pas te le dire, hélas. Ça fait qu’on a créé un quiz tout simple pour que tu saches si c’est le temps pour un p’tit soundcheck de ton entrejambe!

Répondre au quiz!

À quoi ça sert le dépistage?

Si les entrejambes étaient des instruments de musique, le dépistage serait l’équivalent d’un p’tit soundcheck avant le grand show dans la couchette. Un peu comme une guitare mal accordée ou un micro sur reverb, une ITSS peut changer ta toune sur un temps et influencer le son des autres instruments. Ahem! En bref, le dépistage permet d’analyser tes fluides pour découvrir si tu as contracté une infection transmissible sexuellement et par le sang (ITSS).

S’il existait un billboard des meilleures manières de savoir si tu as une ITSS, on peut dire que le dépistage serait #1. Chaque semaine.

…Oh, et si la satanée COVID-19 t’a fait réaliser la nécessité et l’utilité de te faire tester, tu n’auras pas de difficulté à comprendre pourquoi le dépistage des ITSS est aussi important.

Les essentiels à retenir pour le DépistaFest

  • Contrairement à l’adage, avec les ITSS, t’as pas besoin de le voir pour le croire. En effet, plusieurs d’entre nous peuvent contracter une ITSS et être totalement asymptomatiques! Une chance que ton pote Dépistage est là pour te dire si t’as une ITSS sur mute afin de ne pas infecter les autres sans le savoir! Never forget, un peu comme un rôti dans ton Crock-Pot, c’est pas parce que ça brûle pas que ça mijote pas.
  • Le condom ou le carré de latex ne garantit pas une protection efficace à 100 % contre les ITSS. En plus, dans le feu de l’action de la chambre à (dé)coucher, ça nous arrive de rusher avec ce caoutchouc lubrifié et on n’en fait pas toujours une utilisation parfaite.
  • Ça pique (ou pas)? Pas de panique! Les ITSS comme la gonorrhée, la syphilis ou la chlamydia peuvent avoir des conséquences graves sur la santé, oui, mais seulement si elles ne sont pas traitées rapido presto, d’où l’importance du dépistage. Une fois dépisté·e et traité·e avec des antibiotiques, tu peux retourner illico sur la piste de danse! D’autres ITSS comme l’herpès, le VIH ou certaines souches du VPH restent pour la vie, mais on peut apprendre à bien vivre avec. Voir la liste des principales ITSS pour plus de détails.
  • Se faire dépister, c’est un peu comme donner un gros free hug à tous les entrejambes du monde. C’est l’équivalent de murmurer un « je dépist’aime » dans l’oreille de tes partenaires. Le dépistage permet aussi de diminuer le nombre de personnes infectées et d’aplatir la courbe… de l’épidémie d’ITSS.
  • Comme la COVID-19, la plupart des ITSS peuvent être contractées plus d’une fois dans ta vie, hélas. C’est donc important de te faire dépister régulièrement pour connaître ton état de santé.
  • Te faire dépister régulièrement, ça fait de toi un·e pas pire partenaire qui fait attention à sa santé et à celle des autres.
  • Comme pour la COVID-19, tout le monde est à risque de contracter une ITSS : elles ne sont pas sélectives, elles raffolent des entrejambes de toutes les formes, couleurs, odeurs, pilosités, etc. Et oui, y’a pas de superpouvoir qui nous protège à tous coups contre ces vilaines infections. L’important, c’est de prendre souvent le pouls de ton entrejambe et d’éviter la transmission.

En quoi consiste un dépistage? Comment ça se déroule, concrètement?

Étape 1 : Just do it!

La première étape, c’est de prendre rendez-vous dans une clinique de dépistage ou la ressource de ton choix. Dépendamment d’où tu choisis d’aller, tu devras appeler ou remplir un formulaire en ligne pour prendre rendez-vous. Chez Prélib, par exemple, c’est super facile et rapide via leur site web. Moins long que d’attendre pour aller pisser à Osheaga, promis juré!

Quel est le meilleur moment pour prendre rendez-vous après avoir été exposé·e à un risque d’infection? Un délai minimal entre l’exposition et le dépistage est nécessaire afin que le résultat du test soit fiable. Ce délai varie en fonction de l’ITSS à dépister. Le best, c’est de prendre rendez-vous dès que tu as une inquiétude suite à une relation sexuelle afin qu’un·e professionnel·le de la santé détermine avec toi quels tests passer, et quand. Si tu dois potentiellement revenir pour faire d’autres tests, le/la professionnel·le de la santé va t’en informer. Assure-toi d’utiliser des méthodes de protection (condom interne ou externe, carré de latex ou digue sexuelle, gant de latex, etc.) lors de tes parties de jambes en l’air en attendant tes résultats.

Si tu crois avoir des symptômes, ne passe pas par le dépistage et prends directement rendez-vous avec un·e médecin.

Étape 2 : Le laissez-passer

Assure-toi d’avoir ta sacrosainte carte d’assurance maladie avec toi. Si tu n’en as pas ou si ta carte est expirée, des frais de consultation peuvent s’appliquer en fonction des cliniques. N’hésite pas à te renseigner avant ton rendez-vous.

Si tu n’as pas de carte d’assurance maladie valide, certaines ressources offrent aussi des tests de dépistage gratuits à travers le Québec. N’hésite pas à consulter leur site web pour trouver la ressource la plus près de chez toi. En voici quelques exemples :

Étape 3 : Jasette en bobettes

Une fois arrivé·e à ton rendez-vous, tu rencontreras un·e infirmièr·e et/ou un·e médecin (cela peut varier en fonction des cliniques et de la présence ou non de symptômes). Cette personne va te faire répondre à un court questionnaire pour déterminer les facteurs de risque d’infections et les tests les mieux adaptés à ta situation. Dans quelques cliniques, notamment chez Prélib, tu rempliras ce questionnaire entièrement en ligne! On sait que répondre à ce genre de questions en face à face peut être gênant pour certaines personnes. Merci *Internet*!  Que ce soit en ligne ou en personne, dans tous les cas, c’est 100 % confidentiel. Tu es entre bonnes mains; n’aie pas peur de parler de tes expériences et de tes pratiques sexuelles au personnel de la santé, car cela va aider à déterminer les bons tests à administrer.

Étape 4 : Test, 1,2,3, test

Après ce court entretien, tu passeras les tests appropriés. Les tests peuvent comprendre des prises de sang, des autoprélèvements et/ou des prélèvements faits par le/la professionnel·le de la santé et des tests urinaires. No worries, tu recevras toutes les instructions nécessaires à ce moment-là. Différents tests sont disponibles en fonction de l’ITSS à dépister et de tes pratiques sexuelles. Si tu veux faire une batterie complète, n’hésite surtout pas à en parler au personnel médical au moment de te faire dépister, même si tu n’es pas considéré·e à risque. C’est tellement correct de vouloir avoir l’esprit tranquille!

Étape 5 : Le show backstage

Après les tests, il te faudra possiblement acquitter les frais de prélèvements et/ou de transport des échantillons d’un maximum de 15 $. Dans tous les cas, ce sera moins cher qu’une poutine ordinaire dans un festival. Par contre, du 26 mai au 10 juin 2022, Prélib assume les frais de transport d’échantillons à l’occasion du DépistaFest. C’est le jour de chance de tes foufounes!

Étape 6 : Un rappel! Un rappel!

Après tout ça, il te suffira d’attendre tes résultats. En fonction des cliniques, il se peut qu’on te prévienne ou non d’un résultat négatif, mais tu seras toujours avisé·e d’un résultat positif. Assure-toi de te protéger lors de chacune de tes relations sexuelles (orales, vaginales et anales) et de suivre les indications particulières du/de la médecin ou de l’infirmièr.e en attendant tes résultats. Tu ne voudrais pas spreader ton ITSS comme un petit ballon gonflé dans la foule d’un festival!

Mais où est-ce que je peux me faire dépister?

Prélib, notre clinique officielle de festival, offre un service de dépistage en toute simplicité. Tu peux prendre rendez-vous en ligne, puis te rendre dans l’un de leur deux centres d’autoprélèvements à Montréal ou à Québec.

Tu peux également te faire dépister à plusieurs endroits, avec ou sans rendez-vous :

  • Chez ton ou ta médecin de famille;
  • Dans les CLSC;
  • Dans les cliniques spécialisées en santé sexuelle;
  • Dans les cliniques de planification des naissances;
  • Dans des cliniques jeunesse (pour les 25 ans et moins);
  • Auprès d’un·e infirmièr·e dans les écoles secondaires, les cégeps et certaines universités;
  • Dans l’un des SIDEP à travers le Québec.

Il est possible de prendre rendez-vous chez une de nos cliniques partenaires de dépistage pour trouver un service répondant à tes besoins. Il existe également d’autres outils de recherche qui ont été développés pour trouver la clinique de dépistage la plus près de chez toi :

Les tests de dépistage dans les services publics sont gratuits pour toute personne ayant une carte d’assurance maladie (RAMQ). Vive le Québak! Toutefois, des frais d’au plus 15 $ peuvent s’appliquer pour les tests en laboratoire et le transport des échantillons. Ce sera fudgin’ moins cher qu’aller à Burning Man.

Assure-toi de communiquer avec la ressource de ton choix pour connaître les heures d’ouverture, l’obligation ou non de prendre rendez-vous et les possibles frais à payer.

 

Où me faire dépister si je n’ai pas d’assurance maladie (RAMQ)?

Si tu n’as pas de carte d’assurance maladie valide, certaines ressources offrent aussi des tests de dépistage gratuits à travers le Québec. N’hésite pas à consulter leur site web pour trouver la ressource la plus près de chez toi. En voici quelques exemples :